Green Light

Share

Le titre de son opus, «Green Light», dont la traduction littérale serait «Lumière verte», doit en fait être compris comme «feu vert», ce signal qui symbolise le contrôle social engendré par le système économique et politique prévalant en Occident.

Ray Lema choisit de s’exprimer dans une formule acoustique épurée: piano et voix. Cathy Renoir et Isabel Gonzalez, tissent les harmonies savantes et subtiles qu’elles ont appris à développer depuis de nombreuses années aux côtés du leader. Ici ou là, le musicien zaïrois So Kalmery suggère des couleurs avec un didgeridoo (longue trompe traditionnelle des Aborigènes d’Australie), dont le souffle grave prolonge parfois les résonances des notes du piano: un effet aussi discret que superbe. Ray Lema semble vouloir dire qu’il est l’heure d’aller à l’essentiel. Sur notre planète chamboulée par l’injustice, il est urgent de se parler sans subterfuges, droit dans les yeux. Même son jeu au piano tourne résolument le dos à toute surenchère technique. Refus radical de la virtuosité affichée. Mais, en osmose avec sa maîtrise absolue du rythme, Ray Lema tire de son clavier tantôt de légères lignes mélodiques, tantôt une pulsation profonde, vitale – comme cardiaque. Et, tout au long des plages, une transparence lumineuse, comme l’offrande sereine d’une nudité sans fard.

Fara C (L’Humanité – le 09 avril 1996)

CD Track List :

  1. GREEN LIGHT
  2. SOMA LOBA
  3. N’ZOLA
  4. MUNGU WA OVYO
  5. NLEMVO
  6. KOTEJA INTRO
  7. KOTEJA
  8. OZALI
  9. REPOS
  10. LATINONS
  11. SIKAVONDA
  12. PERDOU
  13. LISSALISSI
  14. VIRUNGA

Ray LEMA : Vocals, piano, percussion Cathy RENOIR & Isabel GONZALEZ: Vocals So KALMERY: didgeridoo on (3),(8),(13) Marie-Philomene NGA: backing-vocals on (4) All Titles by : Ray LEMA, except : (2)-Manu DIBANGO; (7)-BOSMEN/Ray LEMA Recorded at Studio Davout (Paris) – Production : Buda Musique (1996) ArtWork: Bruno Broussard ; Photos: Anita GRÉGOIRE

Share

Cette page est également disponible en : Anglais Portugais - du Brésil