Station Congo

Share

« En Europe, la culture se trouve dans tous les bouquins. La culture en Afrique se transmettait essentiellement par l’oralité, des plus vieux aux plus jeunes. Après le passage de la colonisation et l’urbanisation des pays, la chaine s’est rompue. Aujourd’hui nous nous devons en urgence d’inventorier et de redynamiser nos cultures afin de passer aux générations qui suivent un patrimoine culturel vivace qui puisse les guider dans les méandres de la globalisation  » (Ray Lema).

Maître tambour, organiste, pianiste, classique, claviériste et aventurier musical, Ray Lema met en pratique sa vision africaine de la composition. Aujourd’hui, Ray Lema réfléchit, doute, se révolte, s’inquiète, rêve. Sa quête éternelle des structures de la musique africaine n’a d’égale que ses interrogations, ses doutes, ses tiraillements et son engagement dans la lutte pour la tolérance et le respect des peuples. Ce projet, commande du Festival Les Détours de Babel, lui donne l’occasion de retrouver le Congo d’aujourd’hui,  son énergie, ses luttes et  de rassembler autour de lui des artistes traditionnels ainsi que  la nouvelle génération des musiques urbaines de Kin.

La première de « Station Congo » a eu lieu le 23 mars 2012 pour l’ouverture du Festival « Les Détours de Babel » à la Scène Nationale de l’Hexagone à Meylan ainsi que le lendemain au Festival Banlieues Bleues à Stains. Le spectacle a ensuite été repris à l’Abbaye de Royaumont en octobre 2012.

Ray Lema: piano,voix, composition ; Fredy Massamba: voix, percussions ; Vivianne Arnoux: accordéon ; Irving Acao :saxophone, piano ;Tshimanga Mwamba: percussions ; Ngalula Cécile: Voix ; Tandjolo Yatshi: lokolé ; KM (Kinshasa Maffia Style) Pasciphik, 2Boul’

Share

Cette page est également disponible en : Anglais Portugais - du Brésil