Tyour Gnaoua

Share

Descendants des anciens esclaves du Royaume du Maroc, les Gnaouas  appartiennent à une confrérie qui pratique la guérison des maladies mentales par des cérémonies de transe, appelées « Lila ». Syncrétisme religieux entre les croyances de certains peuples de l’Afrique sub-saharienne et de l’Islam, les Lilas rendent hommage et interpellent les divinités pour soigner les âmes perdues. Depuis un certain nombre d’années les Gnaoua ont coutume de séparer le sacré et le profane et de se produire sur  les scènes du monde entier, faisant ainsi connaître au plus grand nombre leurs traditions.

Dans le sacré comme dans le profane, le maître de cérémonie, le Maâlem, guide la musique au son du guembri, sorte de basse traditionnelle en bois et peau  avec deux cordes et un bourdon, et tient les parties de chant lead. Des choeurs reprennent les mélodies et répondent au Maâlem, accompagnés de « karkabout » (sorte de crotales en métal), et suivant l’entité invoquée dansent également.

Ray Lema rencontre le Mâalem Abdeslam Allikane  à l’occasion de l’année du Maroc en France. Ensemble ils sortent l’album « SAFI », fruit de leur rencontre et du travail en commun avec le groupe habituel du Mâalem : les Tyour Gnaoua. Se suivent de nombreuses tournées qui mène la troupe en Europe mais également en Afrique de l’Ouest, au Brésil et au Canada.

Le Mâalem rappelle Ray Lema en 2011 pour une nouvelle collaboration. Ray Lema part au Maroc, et enregistre le Mâalem dont il tient à présenter le travail en album solo. « TAGNA »  est disponible sur notre boutique digitale One Drop .

 

Share

Cette page est également disponible en : Anglais Portugais - du Brésil

Laisser un commentaire